L’Invisible, c'est moi.

22:16 0 Comments A+ a-


Aujourd'hui, je vais te parler d'un livre qui est magnifique, qui est beau, qui est juste, qui est vrai et qui me touche personnellement parce que j'ai aussi l'impression  que ce livre raconte un bout de mon histoire.

Parce que L’Invisible, c'est moi.

Il y a quelque temps, mais genre, vraiment un petit bout de temps (désolé Gulf Stream d'ailleurs) j'ai reçu Invisible, le graphic novel de Charlotte Bousquet et Stephanie Rubini.

Donc, je l'ai lu. Je l'ai lu et je l'ai aimé.

C'est l'histoire de Marie. Une jeune fille totalement invisible dans la vie, en classe comme dans sa famille. C'est bien simple, on ne se soucis pas vraiment d'elle, non pas qu'on le fasse vraiment exprès mais c'est comme ça. Marie a une passion, la couture et les bijoux faits main. Quand elle observe les autres filles, elle se trouve laide, grosse et inutile. Le seul qui la voit, c'est Soan. Mais ce regard est capable de faire éclore chez Marie une nouvelle confiance en elle. 

Une confiance bien fragile.

Et puis pendant que je lisais, un truc très étrange s'est produit. J'avais l'impression de me voir moi. J'avais l’impression qu'on me racontait ma propre histoire, que les problèmes de Marie étaient aussi les miens.

Mais tu vois, quand on a déjà essayé de se suicider, on n'est jamais vraiment compris. L'entourage ne peut pas comprendre ce qui peut bien pousser un adolescent ou quelconque autre personne à aller jusqu'au suicide. Et lorsque cet adolescent ou quelconque autre personne essaye, on en viendra à la conclusion qu'il faut bien être stupide pour se laisser submerger par les problèmes à ce point.

Oui, ton entourage te trouvera un petit peu stupide.

Et toi, tu seras partagé entre la colère, la culpabilité, la peur et la douleur mais tu ne pourras jamais vraiment être compris avant d'avoir Invisible entre les mains. Parce que ce ne sont pas les problèmes qui poussent au suicide, mais la souffrance. La souffrance sourde et profonde que l'on ne comprend jamais à moins de l'avoir déjà au préalable ressenti et vécu soit même. Et c'est extrêmement dur de l'expliquer avec des mots, parce qu'on ne peut pas expliquer ce genre de chose.

Quand on m'a proposé Invisible, je ne savais pas vraiment dans quoi est-ce que je mettais les pieds, j'avais énormément d'a priori et je m'attendais à un autre de ces trucs moralisateurs et totalement prétentieux bourré de cliché comme ce qu'on trouve toujours lorsqu'on aborde le thème du suicide. Mais en fait non, c'est tellement délicat, sensible et magnifique. Pour le coup, je suis sure que si Invisible aurait été autre chose que ce qu'il est; comme un roman par exemple, le résultat n'aurait pas pu être le même. C'est l'alliance de Charlotte Bousquet et de Stéphanie Rubini qui rendent cette petite histoire aussi magique ...

Alors voilà, si tu voulais comprendre pourquoi certaines personnes en viennent parfois à se suicider ou du moins à le souhaiter, je te conseille Invisible.

Si tu avais, déjà tenté de suicider, je te conseille aussi Invisible parce que tu auras l'impression que quelqu'un t'as compris, et je t'assure que c'est plutôt cool comme sentiment ...

Invisible.
Charlotte Bousquet et Stépahine Rubini
75 pages/ 15€
Gulf Strem
Collec. Les graphiques.

Etudiante de 18 ans, cinéphile, musico-phile, littérairo-phile, et légèrement folle à plein temps !

Venez, laissez un petit mot doux !!