Qui a peur des femmes photographes ?

10:00 0 Comments A+ a-


Pendant les vacances de la Toussaint, je suis allée à Paris. Alors, c'était un peu avant les attentats du 13 novembre, mais quand même; je suis allée à Paris. Et c'est pas rien Paris, c'est pas parce qu'on y habite ou qu'on vit tout près comme moi que l'on doit déclarer que Paris c'est que pour les touristes !

Alors moi je suis allée à Paris pour aller voir une chouette expo au Musée d'Orsay. J'avais d'ailleurs posté une photo "compte-rendu" de ma visite sur Instagram qui résumait un peu tout ... et puis après je suis partie manger au Mcdo mais ça, tout le monde s'en fout ...



L'expo que je suis allée voir s'appelle  "Qui a peur des femmes photographes ?" et bien que d'après moi le titre soit assez explicite, il va peut-être falloir que je vous précise qu'il s'agit d'une expo où ne sont exposées QUE des photographies réalisées par des femmes sur deux périodes l'une qui va de 1839 à 1919 et l'autre qui s'étend de 1918 à 1945. La particularité de cette expo, en plus de se diviser en deux parties, c'est qu'elle se déroule sur deux lieux différents en simultané. Aujourd'hui, je vais vous parler de la seconde partie, parce que comme d'habitude, je ne fais rien dans l'ordre et donc, au moment ou je vous écris ces quelques lignes, je n'ai pas encore vu la première partie (mais je vais vite arranger ça !). Cette seconde partie, elle se déroule au Musée d'Orsay.

Alors, dedans, tu vas être amené à suivre de manière chronologique le parcours de ces femmes qui après la Première Guerre Mondiale vont contribuer au développement de la photographie moderne, et qui vont être la source de nombreux foyers culturels un peu partout en Europe et ailleurs. Après avoir été pendant de nombreux siècles une sorte d'acteur passif de l'art, tu vas voir comment est-ce que les femmes vont commencer à jouer ce rôle actif. Mais aussi, tu vas voir à travers plusieurs thématiques que ces femmes, alors qu'on se foutait pas mal de leurs gueules au début, elles vont devenir de véritables rivales pour leurs confrères masculins qui vont se sentir intimidés (et parfois un peu paumés même !) face à ces bonnes femmes qui brouillent un peu les frontières.

Tu vas voir que si les femmes se cantonnent d'abord aux thèmes traditionalo-traditionels (les portraits et les natures mortes par exemple), elles vont se diriger vers des sujets un peu plus audacieux ...

Mais tout ça, tu ne le verras que si tu décides à venir à Paris pendant ce qui te reste de Vacances de noël ...


Ce qui m'a marquée



Ok ben je vais vous le dire tout de suite; j'ai vraiment aimé cette expo. Mais si je ne devais que retenir une seule chose, je pense que ça serait les magnifiques photographies de Madame Yevonde. Le truc, c'est que dès que tu rentres dans la salle, tu as ces photographies en plein, en grand et en couleurs !!!

Et crois-moi, ça mérite bien trois points d'exclamation quand on voit de quand datent ces photos ....
Madame Yevonde, c'est juste la pionnière de l'utilisation du technicolor dans la photo (soit la méthode qui fait qu'on peut faire des photos en couleurs aujourd'hui). D'après mes souvenirs, il me semble que ces photos ont été prises dans les années 30 donc très tôt tout de même !

Mais au-delà de la prouesse technique que représentent ces images, elles dégagent toutes un véritable pouvoir poétique et le fait que chacun des modèles représente une figure mythologique différente accentue un peu plus cette impression. Le jeu des couleurs et des lumières est tout simplement fantastique, et je suis même sûre que ça t'aurait amusé de voir ma tête stupéfaite et émerveillée devant ces clichés. Voir ces photos comme ça c'est bien, mais les voir en vrai, c'est mieux; alors tu vois, juste ça, c'est une raison suffisante pour aller voir cette expo.

Et pour ça, tu as jusqu'au 24 janvier 2016. Et l'entrée est gratuite si tu as moins de 18 ans ( et aussi si tu remplis certains autres critères !). Pour plus d'infos, je te propose aussi de te rendre sur le site du Musée d'Orsay en cliquant juste .

Dis-moi donc toi, est-ce que t'aurais pas un peu envie de t'y rendre à cette expo ? Qu'est-ce que ça t'inspire ce sujet ? Raconte-moi tout ! :)

Etudiante de 18 ans, cinéphile, musico-phile, littérairo-phile, et légèrement folle à plein temps !

Venez, laissez un petit mot doux !!