La lo lo de mon coeur ...

16:48 0 Comments A+ a-

Hello les Jeblonautes, j’espère que la rentrée se passe bien pour vous !! En tout cas, j’ai préparé pour vous aujourd’hui de quoi vous détendre en cette période de reprise …
Cette découverte musicale, je la doit au Papa de Jeblo; le blog Je Bouquine, et je le remercie du fond du cœur …

Laura Mvula, née Douglas le 23 avril 1987 à Birmingham en Angleterre, grandit entre les banlieues de Selly Park et Kings Heads. Elle fait ses armes au Conservatoire de Birmingham, d’où elle sort diplômée en composition. Pour subvenir à ses besoins, elle officie ensuite en tant que professeur au lycée de la commune et en profite pour écrire ses premières chansons sur son ordinateur.
Biberonnée aux Girls bands des années 1990 tel Eternal, Laura Mvula évolue d’abord au rythme de la musique noire teintée de classicisme. Elle intègre en 2005 la formation a capella Black Voices emmenée par sa tante puis forme trois ans plus tard un groupe de neo-soul jazz baptisé Judyshouse où elle s’illustre à la voix principale et compose la majorité des morceaux. L’année suivante, Laura Mvula prend la tête du Lichfield Community Gospel Choir fondé par Black Voices et dirige régulièrement la chorale d’Alvechurch.
Entre temps, la Britannique se marie avec le chanteur Themba Mvula et affûte son univers marqué par des vétérans de la nu-soul comme Erykah Badu, Jill Scott ou encore Lauryn Hill. Elle signe sur la filiale RCA de Sony et publie un EP intitulé She le 16 novembre 2012. Son premier album, Sing to the Moon, pour lequel elle s’est entourée du producteur Tom Elmhurst, voit le jour en mars 2013. L’album qui intègre le top 10 des chats anglais connait une bonne réception critique et des échos retentissants. Et pour cause, Paul Lester du quotidien The Guardian crée spécialement pour elle un nouveau terme générique : le gospeldelia.
Cette artiste, vous ne la connaissez peut-être pas, et je ne vais pas vous jetter le blâme parce que moi non plus je n’avais jamais entendu parlé de cette jeune britannique jusqu’à la lecture bien heureuse d’un superbe article dans JB le mag que certains d’entre vous connaissent parfaitement  Laura Mvula, c’est la Angélique Kidjo de ces temps modernes … et si vous ne savez pas qui est Angélique Kidjo; là je peux aisément vous blâmer …
Une voix unique, une beauté forte;  le talent de Laura Mvula ne passe pas inaperçu !
Par ses textes, elle nous touche et nous raconte raconte une histoire…son histoire ! Écorchée, joyeuse et passionnée, sa voix douce et chaleureuse nous caresse l’oreille et nous emporte à travers diverses émotions et mélodies. JB l’avait dit mais après ma rencontre musicale avec elle je peux également l’affirmer, on ne peux pas classer Laura dans une catégorie musicale. Elle est tellement de chose à la fois …
En Août, je vous aurait peut-être conseillé de flâner sous le soleil tout en écoutant son album mais pas sûr que le soleil soit encore présent en Septembre. Quant à flâner au tout début de l’année, je ne suis pas sûre que se soit une très bonne idée, chacun ses méthodes mais je suis presque sûr que celle ci n’en est pas une bonne … Alors écoutez la petite playlist que je vous ai confectionné tout en … faisant vos devoirs ! (pourquoi pas ?)
Elle (la playlist) ne contient pas tout l’album mais seulement les titres qui me plaisent le plus, après, libre à vous d’explorer l’univers de Laura Mvula plus en profondeur …

Alors, verdict, vous adhérez ou pas ?

Etudiante de 18 ans, cinéphile, musico-phile, littérairo-phile, et légèrement folle à plein temps !

Venez, laissez un petit mot doux !!