Sweet Sixteen

19:38 8 Comments A+ a-

"La stupidité était la chose la mieux partagée au monde"
Partition
Une blanche égal deux noire ? Vraiment ?

C'est un peu la question que pose Sweet Sixteen une blanche égal de noire ? En tout cas la communauté blanche du sud des états unis des années 60 avait l'air de penser. Une période qui me fascine presqu'autant qu'elle m'inquiète. J'en suis toujours à me demander comment peut-on avoir tant de haine pour une "race" (je préfère encore le mot peuple). Comment peut-on haïr quelqu'un à cause de sa couleur de peau ? Oui, cela m'inquiète d'autant plus que certaines de ces idées véhiculent encore aujourd'hui. Et Sweet Sixteen revient d'une manière plus ou moins romancée sur l'évènement qui a contribué au plus grand chamboulement social des Etats-Unis.

Synopsis
"C'est à ce moment là que Molly sentit son bras se lever. D'abord doucement puis plus surement, jusqu’à ce qu'il atteigne sa position définitive l'index pointté vers le plafond décrépi. MsCarter , occupée à distribuer des polycopiés, ne la repéra pas tout de suite. C'est Trevor Forman, un redoublnt de treize ans qui le lui fit remarquer:
_ Hey Molly, t'es cinglée  ou tu veux juste signaler que le plafond est complètement pourri ?
Quelques rires fusèrent et Ms Carter fit volte face, laissant tomber ses lunettes sur sa blouse amidonnée. Elle lança à la jeune fille un regard interrogateur:
_ Oui, Molly ? Que se passe-t-il ?
_ Je suis d'accord.
_ D'accord pour quoi ?
_ Pour tenter l'expérience.
[ . . .]
_ Tu es bien sure ?
[ . . .]
Molly haussa les épaules. Après tout, elle ne risquait pas grand chose. Entre une décision de justice et la réalité, il y avait un monde à traverser. Et puis qui sait ? Si jamais ça se produisait, c'était quand même un truc à ne pas laisser passer "
. . . ainsi commence l'incroyable histoire des Little Rock Nine.
Le plus prestigieux lycée de l'Arkansas ouvre pour la première fois ses portes à des étudiants noirs. 
Ils sont neuf à tenter l'aventure. Ils sont deux mille cinq cents, prêts à tout pour les en empêcher. En 1957, le vieux sud ségrégationniste  ne l'entend pas de cette oreille et Cette tentative d'intégration, dans cet État du Sud, suscite un violent rejet et un effroyable déferlement de haine. Molly, 15 ans, fait  parti de l'aventure et est contrainte de faire face à un destin plus grand qu'elle. En compagnie de huit camarades, elle s'apprête à faire sa rentrée des classes au lycée de Little Rock - un établissement réservé aux Blancs. Molly, elle, est noire.En écho à l'expérience de Molly, l'auteur nous donne à lire la lente prise de conscience de l'une de ses camarades de classe blanche, Grâce Anderson, qui rejettera progressivement les «valeurs» souvent révoltantes de son milieu d'origine.

Annélise Heurtier
Annélise Heurtier
Sweet Sixteen est un roman jeunesse donc accessible qui retranscris très fidèlement la mentalité de l'époque qui par conséquents permet de découvrir la ségrégation et reviens, à travers deux points de vus très différents, sur ce que je considère comme faisant partit des plus sombres heures de l'histoire américaine du XXe siècle. Ce livre insiste sur la violence et l'injustice endurée par les noirs dans les années 60. Étayé de plusieurs références historiques, on voit au fil des pages les deux protagonistes évoluer, se poser des questions, chacune faisant preuve de courage, osant faire face à la société, bravant même les membres du Klan . . .
Les deux personnages sont lucides, intelligentes et presque obliger de grandir, de faire des choix et des expériences non-adaptés à de jeunes filles de leur âge ... Sweet Sixteen démontre avec brio les nombreux points communs que peuvent avoir ces deux jeunes filles qui à priori n'on rien de semblable. Il est vrai que le point des Sweet Sixteen aurait mérité d'être un peu plus approfondi puisque c'est aussi le titre du livre. Dans l'ensemble, il s'agit tout de même d'un roman comme je les aimes, plus profond qu'au premier abord, très intelligent, pas trop long , et beau . . . si Western Girl était mon coup de cœur de l'été, Sweet Sixteen est mon coup de cœur de la rentré 2013 . . . à lire absolument !

Etudiante de 18 ans, cinéphile, musico-phile, littérairo-phile, et légèrement folle à plein temps !

8 commentaires

Write commentaires
thewanderlustofaparisian
AUTHOR
9 novembre 2015 à 19:02 delete

Je compte bien lire ce livre, tu m’as donnée l’envie de le lire ! J’aime aussi la période 60s aux Etats-Unis, je trouve cette période très intéressante ! Je te posterai un autre commentaire une fois que je l’aurai lue !

Reply
avatar
9 novembre 2015 à 19:02 delete

J’attend ton commentaire avec impatience !! ;)

Reply
avatar
Annelise
AUTHOR
9 novembre 2015 à 19:03 delete

Merci, chère Delaplume, pour ce commentaire sur Sweet Sixteen.
Ce que je rapporte dans ce livre nous choque, avec raison, mais au fond, je ne suis pas sûre que nos société aient tant évolué que ça…même si ce n’est plus forcément cette communauté là qui est prise pour cible !
En tous cas, merci à toi pour cette belle chronique, et longue vie à ton blog !
ps : et félicitations à ton papa pour t’avoir donné le goût de la lecture^^

Reply
avatar
9 novembre 2015 à 19:03 delete

Merci à vous d’avoir écrit ce livre !! :D

Reply
avatar
Sans idée
AUTHOR
9 novembre 2015 à 19:04 delete

Ta chronique est superbe, Delaplume ! La fille aux cheveux d’encre a l’air bien aussi :D

Reply
avatar
Libellule
AUTHOR
9 novembre 2015 à 19:05 delete

J’aime beaucoup ta chronique, profonde et étincelante, qui fait réfléchir. J’aimerais beaucoup lire ce livre, et vais tenter de me le procurer ! Merci pour cette découverte :)

Reply
avatar

Venez, laissez un petit mot doux !!